Entomophagie dans le monde : Origines

Le terme entomophagie se réfère à l’habitude alimentaire de certains hommes qui inclut la consommation des insectes. À l’instar des premières sociétés d’insectivores, la consommation d’insectes est toujours commune dans certaines cultures asiatiques et africaines.

De plus, plus de 1000 espèces d’insectes sont consommées dans la majeure partie du globe.

L’origine de l’entomophagie

Les premiers hommes étaient entomophages. Effectivement, les traces d’entomophagie datent de la Préhistoire : des carapaces d’insectes parmi les restes d’excréments ont été retrouvées dans des grottes en Chine, au Mexique et dans diverses cavernes aux États-Unis.

Ainsi, des coprolithes (excréments minéralisés) découverts dans les grottes des montagnes d’Ozark se sont révélés contenir des fourmis, des larves de coléoptères, es poux, es tiques et des mites. Ceci n’est toutefois pas surprenant compte tenu de l’activité insectivore des grands singes sont insectivores. Avant la pratique de la chasse, la cueillette était à l’origine de l’humanité le seul moyen de subsistance.

En effet, avant l’invention des outils de chasse et d’agriculture, les insectes devaient représenter une partie importante de leur alimentation.

Les traces incontestables des sociétés entomophages dans l’histoire

Les peintures rupestres d'Altamira, dans le nord de l'Espagne, qui datent de 30000 ans avant notre ère, dépeignent des scènes de consommation d'abeilles sauvages, ce qui suggère l’existence d’une société entomophage. En outre, les aborigènes avaient l’habitude de recueillir des criquets par milliers, de les concocter en les faisant bouillir dans de l’eau salée sel de l'eau et sécher au soleil. Ces australiens aborigènes faisaient également des repas à base de papillons de nuit qui s’avéraient difficiles dans la préparation.

D’autre part, les larves de coléoptères et les criquets étaient représentaient des mets prisés par les Romains et les Grecs. Le savant et philosophe grec Aristote a même décrit le processus de la récolte des savoureuses cigales. Les cigales représentaient une source de nourriture nutritivlare, copieuse et surtout économique.

Par ailleurs, en France et durant l’époque moyenâgeuse, déguster des larves de ténébrion meunier était une pratique très répandue.

L’entomophagie : une composante essentielle de plusieurs cultures

Actuellement, les insectes font partie de l’alimentation quotidienne de plusieurs communautés en Asie et en Afrique.

Dans ces régions, les insectes sont considérés en tant que mets raffinés qui complètent plusieurs spécialités culinaires, ce qui est similaire à l’utilisation du fromage en France. Ainsi, il est commun dans certains pays comme la Chine ou la Thaïlande de constater la présence de marchands ambulants qui vendent diverses préparations à base d’insectes, à l’instar des sauterelles grillées.

De même, une multitude de restaurants haut de gamme au Japon proposent exclusivement des menus réservés aux insectivores. Cette pratique de l’entomophagie de par le monde peut être divisée en deux catégories : l’utilisation des insectes comme une source de nutriments ou bien sous forme de condiments.

Certains insectes sont par ailleurs consommés sous forme de larves ou de nymphes.

KesaKo ?de

Il s’agit de la consommation d’insectes comestibles par l’Homme.

Ce type de régime (au sens sens scientifique du terme) est très répandu dans certaines cultures et présente un intérêt diététique certain.

La plupart des insectes sont des concentrés de vitamines!

Pour ne citer que quelques régions du monde où l’on mange des insectes comestibles : L’Afrique du sud, le Nigéria, la République du Congo, la Chine, le Zambie, l'Indonésie...

Une actrice qui mange des insectesLes fourmis, meilleures de goût que d’aspect...

Saviez vous que Salma Hayek était une fervente consommatrice d’oeufs de fourmis grillés ?

Et vous qui pensiez que l’alimentation à base d’insectes était réservée à des Ecologistes un peu illuminés…Manger des vers, du grillon ou des scorpions d'eau, ç'est devenu top tendance.

Qu’en est il en France ?

L’idée d’une alimentation à base d’insectes est de plus en plus répandue mais reste tout de même confinée à une catégorie discrète de la population.

Le cas des escargots : La Spécialité Française par excellence, pas toujours appréciée à sa juste valeur par d’autres populations… Comme quoi l’alimentation est vraiment une histoire de culture, le goût n’est parfois qu’accessoire...

Quels avantages ?

Des qualités nutritionelles Extraordinaires :

Les insectes sont généralement riches en vitamines, fer et acides aminés, protéines de qualité… et quasiment dépourvus de graisses.

Les insectes et l'Economie

La production de masse d’insectes comestibles pour l’Homme est bien plus économique, plus écologique que les élevages classiques dont nous sommes encore aujourd’hui tributaires. Les insectes sont l’avenir de notre alimentation. Le plus singulier dans cette histoire c’est que nous survivrons à long terme grâce à un mode d’alimentation ancestrale et oublié par nos sociétés « modernes ».

Manger des insectes, pratique archaïque, repas de demain, idée de farfelus… ? La boutique officielle de Multivores.com vous propose un tas d’autres produits loufoques !

LES INSECTES ET L'Ecologie

Qui mange un insecte sauve le monde... et les vaches!

Ce n'est un secret pour personne le boeuf c'est bien, c'est bon mais par contre c'est une source de pollution assez conséquente. La quantité de foin à fournir pour mener à terme une vache économiquement rentable est gigantesque et si nous devions nourrir la planète avec de la viande bovine nous n'en n'aurions pas les ressources naturelles nécessaires. Pour éviter la 3ème guerre mondiale à la conquête de l'or vert (l'herbe) mangeons des insectes et nous nous porterons mieux.

Quels sont les insectes comestibles et non comestibles ?

En Europe,

L’élevage et la consommation des insectes a toujours été très limitée. Bien souvent mentionnée dans la littérature grecque et romaine, il n'y a que très peu de documents liés à la consommation des insectes durant les siècles suivants.

Cependant en temps de famine, les insectes ont été largement savourés. Des centaines d'espèces sont toujours consommées et dont les groupes les plus importants sont les lépidoptères, les punaises, les larves de coléoptères, les homoptères, les orthoptères et une variété d'insectes aquatiques.

Les vers Agaves : aussi connues sous le nom de vers de maguey, ces chenilles sont parfois incluses dans des bouteilles de tequila comme preuve d’authenticité et du contenu élevé d’alcool (la teneur en alcool doit être suffisamment élevée pour préserver le ver).

Les fourmis : la majorité d'espèces de fourmis sont comestibles, particulièrement les fourmis charpentières, les fourmis coupeuses de feuilles et les fourmis pot-de-miel. Les fourmis pot-de-miel possèdent un abdomen rempli d'une substance semblable au nectar, qui est utilisée pour nourrir les d'autres fourmis, une sorte de "garde-manger vivant"

Les fourmis ailées : elles sont croustillantes une fois rôties, salées et trempées dans du jus de lime. Ces fourmis ont le goût de couennes de porc au beurre. 

Les vers de bambou : souvent dégustés frits en Thaïlande, ils sont des chenilles de la teigne herbe et mangent leur chemin à travers le bambou avant de se métamorphoser.

Les cigales périodiques : Elles vivent pendant 17 ans avant d'émerger et de devenir des adultes. Juste après leurs mues, elles deviennent gazeuses, juteuses et très tendres. Différentes espèces de cigales sont également consommées dans de nombreux pays d'Asie, comme le Japon, la Thaïlande et la Malaisie.

Les cafards : vous pouvez consommer des cafards, à condition qu’ils ne soient pas collectés dans ou autour de votre maison. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cafards peuvent effectivement être très propres et savoureux, surtout s'ils sont nourris de fruits et de légumes frais. Ils peuvent être consommés grillés, frits, sautés ou cuits.

Les grillons : frits, sautés, bouillis ou rôtis, ces insectes agités sont parmi les plus consommés. Voir grillons mangeables

Les libellules : elles peuvent être consommées sous forme adulte ou larvaire. Dans plusieurs pays, elles sont capturées en trempant un roseau dans la sève de palmier collante et en l'agitant en l'air.

Les pupes de la mouche : Les acides gras des pupes ont été jugés similaires à ceux de certaines huiles de poisson. Dotées d’une forme de petite pilule rouge, leur saveur est comparable à celle du boudin.

Les sphinx des tomates : lorsqu’ils sont frits, ils offrent un goût de tomate verte, de crevette et de crabe.

Les jumiles : riche en vitamines du groupe B. Ils ont un goût amer et un arôme de cannelle. Les jumiles sont dotés de propriétés tranquillisantes et analgésiques. Apparemment, ils peuvent survivre à la cuisson, et sont donc souvent consommés vivant.

Les larves de la fausse teigne : ce sont des parasites de ruches d'abeilles. En captivité, elles sont nourries de miel. Rôties ou sautées, elles ont le même goût de noix de pin et sont riches en acides gras essentiels.

Les insectes toxiques

Les insectes ayant des couleurs très vives sont à éviter dans la plupart des cas. La combinaison de couleurs vives qui se répand dans la nature est généralement un signe d’une forme de vie toxique. Cette catégorie d’insectes décourage ainsi ses prédateurs en affichant sa particularité toxique.

La majorité de ces insectes ne piquent pas, mais libèrent certains odeurs néfastes à travers des réactions chimiques. Parmi les insectes qui déclenchent une défense chimique, figurent certains coléoptères comme le Coléoptère bombardier et le méloé enfle-bœuf.

De nombreux autres insectes sont toxiques parce qu'ils conservent les toxines de plusieurs plantes pour en constituer leur propre défense. Pour cette raison, les insectes qui se nourrissent principalement des familles de plantes suivantes sont à éviter : les Apiacées (la famille des carottes), les Fabacées (la famille des haricots), les Euphorbiacées (la famille de l'euphorbe et de l’étoile de noël) les Convolvulacée (la famille de la gloire du matin).

Les insectes dangereux

Ces insectes peuvent être difficiles à manipuler et à nettoyer, à l’instar des guêpes, des frelons, des abeilles et des bourdons. Leurs aiguillons venimeux injectent un mélange chimique causant une douleur intense. Hormis le risque de piqure, une fois que l’on ingère leurs glandes vénéneuses, il est possible de subir une indigestion.

Ne Prenez pas de risques...

Insectementvotre a sélectionner pour vous une grande liste d'insectes comestibles à acheter en ligne et produits par les meilleurs éleveurs du marché!

Girl Meets Bug : Un Blog fun et complet sur le sujet (us)

"On peut être charmante et aimer l'extrême food, cette blogeuse en est la preuve!"

http://edibug.wordpress.com est un blog archi complet sur la thématique des insectes comestibles. Vous y trouverez notamment un article très riche avec la liste des insectes comestibles par l'homme ici : http://edibug.wordpress.com/list-of-edible-insects/

A ma connaissance il n'y a pas d'équivalent en Français... pas de bol il va falloir se mettre à l'anglais. Pour ceux qui cherche où acheter des insectes comestibles à l'international le site donne à disposition une liste d'adresse où se fournir http://edibug.wordpress.com/where-to-get-bugs/ / Source de la photo : edibug.wordpress.com

Les apports nutritionnels des insectes comestibles

Les insectes sont très nutritifs. Pour cette raison, de nombreuses cultures les consomment dans le cadre d'un régime alimentaire sain. Ils représentent de bonnes sources de protéines, tout en fournissant très peu de graisse, et contiennent des niveaux élevés de certains minéraux.

Ils servent comme source de protéine essentielle dans les pays où les denrées protéiques traditionnelles, comme les produits carnés et laitiers, sont rares. La culture des insectes nécessite également la conservation des forêts ce qui contribue à réduire la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre.

Un régime alimentaire similaire à celui de l’homme

Comme les humains, les insectes sont hétérotrophes, ce qui signifie qu'ils se nourrissent d’autres organismes, contrairement aux plantes qui produisent de l'énergie grâce à la photosynthèse. Semblables à celles des humains, les principales composantes du régime alimentaire d'un insecte comprennent des protéines, des glucides et des graisses. Les insectes possèdent également la capacité de produire leurs propres vitamines liposolubles, y compris les vitamines A, D, E et K.

Une source protéique qui dépasse les aliments protéinés traditionnels

La protéine est un élément important de votre physiologie. Il aide votre corps à construire, réparer et maintenir ses cellules. Chaque cellule du corps humain a besoin de protéines. Selon l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture, 100 grammes de chenilles séchées contiennent environ 53 grammes de protéines.

En comparaison, 100 grammes de viande de bœuf haché contient seulement 27 grammes de protéines. Cela signifie que les insectes sont de meilleures sources de protéines que les aliments protéinés traditionnels.

Une forte teneur en minéraux : fer et calcium

Les insectes sont particulièrement riches en calcium et en fer. Le calcium est le minéral le plus abondant dans l'organisme. Il est essentiel pour conserver la solidité de vos os. Quant au fer, il joue un rôle important dans le stockage d'oxygène dans les globules rouges.

En outre, les sources de protéines traditionnelles, telles que la viande et le poisson, sont faibles en calcium : 100 grammes de coléoptères contient 43 milligrammes de calcium, tandis que 100 grammes de viande de bœuf haché est démunie de calcium. De même, 100 grammes de scarabée aquatique comprend environ 14 milligrammes de fer, alors que la même quantité de bœuf haché n’en contient que 3,5 milligrammes.

Des apports idéals en glucides et en graisses

Les glucides constituent l’apport primaire en énergie dont votre corps a besoin. Cependant, un excès de glucides contribue à accentuer un certain nombre d'effets néfastes à l’organisme, dont l'obésité. Les insectes sont faibles en glucides, ce qui est bénéfique pour les personnes qui suivent un régime de teneur élevée en protéines et faible en glucides.

En outre, les insectes contiennent une petite quantité de graisse. Les aliments faibles en gras sont souhaitables car ils diminuent les risques de développement de maladies cardiovasculaires et d'autres effets néfastes associés à un régime alimentaire riche en graisses. À titre d’exemple, les sauterelles contiennent seulement 6 grammes de matières grasses.


Product successfully added to the product comparison!